trilogie du bien être



Stéphane Hirlemann, réalisateur, a initié en 2005 un cycle de trois ciné-concerts de création, en collaboration avec des compositeurs et musiciens venus d’horizons divers. Les trois films traitent chacun différemment du bien-être - ou plutôt, de son absence. Les trois musiques originales suivent à leurs manières ces êtres fragiles confrontés à la violence du monde extérieur.
————————————
S. Hirlemann, film maker, started in 2005 a cycle of three concert-films creations in collaboration with composers and musicians from various backgrounds.
The three movies deal, in each proper way, with well-being, or rather with its absence.
Three original soundtracks follow in their own way these fragil beings facing the violence of the outside world.



[2005, 13’10]
Avec Ibrim et Franck Dafour
Film muet
Musique : Jamal Moqadem (piano)
Guillaume Lavergne (synthétiseur)

Malec, mi-spectre mi-clown triste, rentre chez lui. On a changé sa serrure. Pendant ce temps-là un homme descend les pentes de la Croix-Rousse en baignoire.

Malec s’approprie et détourne l’univers des films muets du début du siècle. Le noir et blanc «classique» côtoie la couleur, l’animation et les effets vidéos contemporains. Sur le même principe, la musique improvisée de Jamal Moqadem et Guillaume Lavergne s’imprègne des ambiances ragtime caractéristiques de cette époque et s’en affranchit.

———————————————
Malec, half spectre, half sad-clown, is going back home. The lock has been changed. In this while, a man runs down the hill in a bathtub.
Malec makes his and deturns the univers of mute cinema of the beginning of the century.
Classic black-and-white meets colour, animation and contemporary video effects.
On the same principle, the improvised music of J. Moqadem and G. Lavergne is inspirited by ragtime ambiances of the time and goes over them.

bande annonce


video



[2006, durée 15’24]
Avec Franck Dafour, Yannick Rosset et Gaëlle Rougier.
Musique : Guillaume Médioni
Fanny Rivollier (flûte) / Aëla Gourvennec (violoncelle)
Arnaud Laprêt (percussions)
Guillaume Médioni (guitare électrique & machines)


Deuxième volet de la trilogie, Le Monde Meilleur... est une fable éthylique et no-futuriste : quand on a plus qu’un ami (voire deux) et pas mal de fantômes avec qui danser…

Passant au parlant et à la couleur Le monde meilleur... est un saut dans le temps du cinéma. Technicolor, image vieillie artificiellement, musique psychédélique et animations illustrent les errements du personnage.
———————————————
Second part of the trilogy, “le monde meilleur…” is an ethylic and no-futurist fable: when there’s only one (or two) friends left and lots of ghosts to dance with…
Skipping to “spoken” and “coloured”, “Le Monde Meilleur…” is a jump in the time of cinema.
Technicolor, artificially olded pictures, psychedelic music and animations illustrate the wanderings of the character.

bande annonce



video



[2007, durée 25’26]
Avec Franck Dafour, Claire Néel
Musique : Tristan Ikor
Aurélia Ikor
(chant)/Guillaume Lavergne (claviers)
Guillaume Antonicelli (basse)
Jonathan Volson (batterie)
Tristan Ikor (saxophones)

Quand une jeune fille lui explique qu’il doit se battre dans la vie, F. décide de la prendre au pied de la lettre.

... Et avec le sourire s’ancre dans une réalité avec toute la violence qu’elle peut contenir. La musique de Tristan Ikor exprime la tension du film par un jazz rugueux et millimétré, et sait exploser lors les accès de fureur de F.

———————————————
When a young girl explains to him that one has to “fight” in life, F. decides to take it literally.
“…et avec le sourire” takes root in a reality with all the violence it can contain. T Ikor’s music expresses the tension of the film with a rough and millimeterd jazz which is able to explose with F.’s peaks of fury.

bande annonce

video

téléchargez le dossier "trilogie du bien être" (pdf)
téléchargez la plaquette "trilogie du bien être" (pdf)